contact us

Le marché du sourcing rebondit en Europe, soutenu par la croissance des offres « Infrastructure as-a-Service »

La valeur annuelle combinée des contrats du marché au quatrième trimestre augmente de 27% par rapport au semestre précédent pour atteindre 3 milliards d’euros malgré une performance relativement stable par rapport à l’année précédente

La valeur annuelle des contrats «as-a-Service» dans la région atteint un niveau record de 1,1 milliard d’euros au quatrième trimestre

La valeur annuelle combinée des contrats du marché dans la région EMEA pour toute l’année atteint 12,2 milliards d’euros, soit une progression de 3% par rapport à l’année précédente

Le marché du sourcing dans la région EMEA a rebondi au dernier trimestre 2017 pour afficher une croissance à deux chiffres des valeurs des contrats pour le marché du sourcing traditionnel et «as-a-Service», d’après les chiffres de l’EMEA ISG Index™ du 4ème trimestre 2017 publiés par Information Services Group (ISG) (Nasdaq: III), société de recherche et de conseil spécialiste du secteur des nouvelles technologies.

L’EMEA ISG Index™, qui comptabilise pour ses statistiques tous les contrats d’externalisation d’une valeur supérieure à 4 millions d’euros annuels (ACV, annual contract value), révèle que le marché de la région EMEA, qui avait accusé une forte baisse au troisième trimestre après un début d’année solide, a rebondi au quatrième trimestre, avec une hausse séquentielle de 27%. En glissement annuel toutefois, la région EMEA reste à un niveau identique par rapport à Q42016, avec une valeur annuelle combinée des contrats de 3 milliards d’euros. Le marché du sourcing traditionnel, qui atteint 1,9 milliard d’euros, baisse de 11% par rapport à l’année précédente. Celui du marché «as-a-Service» enregistre un résultat record de 1,1 milliard d’euros dans la région, en hausse de 27%.

Sur l’année 2017 complète, la zone EMEA a enregistré 12,2 milliards d’euros de contrats, soit 3% de hausse par rapport à 2016. La valeur annuelle des contrats de sourcing traditionnel, 8,3 milliards d’euros est en baisse de 8%. En revanche celle du marché du sourcing «as-a-Service» a augmenté de 41%, pour atteindre 3,9 milliards d’euros.

La demande générale en services cloud augmente mais la progression du marché du sourcing «as-a-Service» s’explique surtout par la demande croissante de prestations Infrastructure-as-a-Service (IaaS). Tandis que la valeur annuelle des contrats Software-as-a-Service (SaaS) reste stable (900 millions d’euros pour l’année), celle des contrats IaaS a fortement progressé, à raison de 58% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 3 milliards d’euros. A l’inverse, la valeur des contrats sur le marché du sourcing traditionnel continue de diminuer pour la quatrième année consécutive, malgré une légère augmentation du nombre de contrats. Même si la valeur de l’externalisation informatique (IT outsourcing) reste stable à 6,5 milliards d’euros, la valeur annuelle des contrats d’externalisation des processus métier (BPO, Business Process Outsourcing) dans la région a chuté à 1,8 milliard d’euros, son plus bas niveau pour la décennie.

Au niveau mondial, le marché de l’outsourcing a enregistré un dernier trimestre solide, avec une valeur qui atteint un nouveau record : 34,6 milliards d’euros. Les tendances mondiales confirment celles de la région EMEA, avec une forte adoption de technologies récentes. Le marché «as-a-Service» atteint une nouvelle fois de nouveaux sommets dans le monde, dépassant le marché du sourcing traditionnel dans les régions Amérique et Asie Pacifique au quatrième trimestre, sous l’effet de l’intensification des dépenses en technologies cloud pour alimenter la transformation digitale.

Analyse par marché

Si l’on examine le marché du sourcing traditionnel par secteur géographique, 2017 fut une année aux performances mitigées.

La France, malgré un recul au quatrième trimestre 2017, affiche une augmentation de la valeur des contrats de 8%. Le nombre des contrats signés, 62, même s’il diminue légèrement par rapport à l’année précédente, demeure satisfaisant. A l’inverse, dans le sud de l’Europe, la valeur des contrats cette année a atteint son plus bas niveau en cinq ans à moins 70%.

Malgré l’incertitude créée par le Brexit, l’activité de sourcing au Royaume-Uni et la valeur des contrats ont progressé en 2017. Ceci s’inscrit dans une tendance plus large des organisations à privilégier les contrats de moindre valeur, dans une démarche de plus grande agilité du sourcing. Les 206 contrats et les 3,2 milliards d’euros de valeur annuelle sont en progression de 18% d’année en année, même si 2016 était l’année la plus faible depuis dix ans au Royaume-Uni.

Avec un moins grand nombre de contrats passés, la valeur annuelle des contrats dans la région DACH accuse une baisse de 16% en 2017. Les 165 contrats signés sont moins nombreux de 13% à l’année précédente. L’incertitude continue qui a suivi les élections en Allemagne tire le marché vers le bas au second semestre 2017.

L’absence de gros contrats dans la région nordique se traduit par une diminution de 18% de la valeur annuelle des contrats, malgré un nombre de contrats qui demeure stable. 

Analyse par secteur

Tous secteurs d’industrie confondus dans la région EMEA, la valeur annuelle des contrats «as-a-Service» a progressé en 2017, alors que la performance du sourcing traditionnel varie.

Les services financiers ont dominé la région EMEA en 2017. La valeur des contrats atteint dans ce secteur 3,4 milliards d’euros, en hausse de 21% par rapport aux niveaux de 2016. La valeur annuelle des contrats «as-a-Service» atteint 700 millions d’euros dans le marché des services financiers, en hausse de 40% en glissement annuel.

Le secteur des services aux entreprises reflète la performance des contrats «as-a-Service» dans les services financiers, avec une valeur annuelle des contrats de 700 millions d’euros et une augmentation de 40% par rapport à l’année précédente.

A titre de comparaison, la valeur annuelle combinée des contrats du marché de la production industrielle a reculé de 21% en 2017, tirée par un fort déclin du marché du sourcing traditionnel, et malgré une augmentation de 50% des valeurs «as-a-Service». Les tendances récentes vont dans le sens de fortes dépenses dans l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement dans le secteur de la production industrielle. Les dispositifs connectés soutenus par l’informatique de pointe, l’IoT et l’analyse de données vont occuper une place importante dans le secteur de la production industrielle.

Prévisions pour 2018

Lyonel Rouast, président d’ISG pour l’Europe du Sud, le Moyen-Orient et l’Afrique, commente : « Malgré un recul au troisième trimestre 2017, le marché s’est repris au dernier trimestre et, sur l’année, la performance globale est demeurée stable. On constate que l’adoption des services cloud accélère dans toute la région, après un début lent les années précédentes. Les entreprises européennes comprennent le potentiel des technologies les plus récentes pour réussir leur transformation numérique, tout en réduisant les coûts et en gagnant en agilité. L’incertitude macroéconomique en Europe complique l’établissement de prévisions. Toutefois, la tendance au sourcing «as-a-Service» risque de s’intensifier au cours des 12 prochains mois, avec une croissance stable d’au moins 20% pour le marché «as-a-Service». »

– FIN –

À propos de l'ISG Index™

Aujourd'hui dans son 61e trimestre consécutif, l'ISG Index™ fournit une revue trimestrielle des dernières données et tendances du secteur du sourcing à l'intention des clients, des prestataires de services, des analystes et des médias. Depuis près de 15 ans, c'est une référence pour la veille du marché concernant les structures et les conditions des transactions d'externalisation, l'adoption par l'industrie, la prévalence géographique et les performances des fournisseurs de services.

L'EMEA ISG Index™ du 3e trimestre 2017 a été présenté le 17 octobre 2017 lors d'une conférence téléphonique et d'un webcast à l'intention des médias et des analystes.

À propos d'ISG

ISG (Information Services Group) (NASDAQ : III) est un leader mondial de l’analyse des technologies et du conseil. Plus de 700 entreprises font confiance à ISG, dont 75 des 100 plus grandes entreprises mondiales. ISG conseille les organisations des secteurs privé et public, ainsi que les fournisseurs de service qui visent l'excellence opérationnelle et une croissance rapide. La société se spécialise dans la transformation digitale, y compris l’automation, le cloud et le data analytics ; le conseil en sourcing ; la gestion de la gouvernance et des risques ; le conseil en télécommunications ; la stratégie technologique et la conception des opérations ; la gestion du changement ; l’analyse des marchés et l’étude des évolutions technologiques.  Fondée en 2006 et basée à Stamford dans l'état du Connecticut, ISG compte plus de 1300 employés, présents dans plus de 20 pays. Il s’agit d’une équipe globale reconnue pour son esprit innovateur, son influence et sa connaissance du marché, son expertise technologique, sa recherche internationale et ses capacités d’analyse basées sur la source de données la plus importante de l'industrie.

Pour plus d’informations rendez-vous sur : www.isg-one.com  | www.isg-one.fr

Twitter: https://twitter.com/ISG_News  

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/information-services-group